LE RITMO

Slider

RITMO® : Retraitement de l’Information Traumatique par les Mouvements Oculaires


Le Retraitement de l’Information Traumatique par les Mouvements Oculaires (RITMO®) est une technique déposée par Lili Ruggieri, hypnopraticienne et psychopraticienne française. Elle est apparentée à l’EMDR (Eyes Movement Desensitization and Reprocessing) tout en étant reliée à la PNL et surtout à l’hypnose.
Elle vise à modifier le ressenti émotionnel lors d’un traumatisme psychique.

L’EMDR dont elle est issue a été fondée en 1987 aux Etats-Unis par Francine Shapiro, psychologue américaine. Elle signifie « mouvements oculaires de désensibilisation et de retraitement).
Cette technique a été utilisée avec des vétérans de la guerre du Vietnam, des victimes de catastrophes, d’agressions ou d’accidents (adultes et enfants).

Face à un évènement traumatique, le cerveau est capable, naturellement, de traiter et digérer l’information. Parfois, lorsqu’il est trop violent, le traumatisme « gèle » le processus de traitement de l’information au niveau du cerveau.
Plusieurs mois ou années après l’évènement, certaines situations ou pensées réactivent les ressentis et émotions initiaux (angoisse, tremblements, cauchemars, panique, tachycardie, sueurs, nausées…). On parle alors de Syndrome de Stress Post-Traumatique. Il peut aussi se manifester par un évitement de certains lieux et/ou personnes en lien avec l’évènement traumatique et une irritabilité.

La chronicisation du trouble peut entraîner dépression, addictions, trouble du comportement alimentaire, attaques de panique, phobies, …

RITMO® relance le processus de traitement de l’information, permettant à l’individu de dépasser la phase du traumatisme, d’en modifier sa perception et de puiser de nouvelles ressources dans la réalité présente et dans sa propre capacité à opérer des choix.

Le trouble de stress post-traumatique se rencontre principalement chez les victimes d’évènements traumatiques civils survenant dans l’enfance ou à l’âge adulte – agressions et maltraitances physiques, psychologiques, et sexuelles, accidents, deuils, attentats, catastrophes naturelles – , mais aussi chez les militaires et civils victimes d’évènements traumatiques survenant dans le cadre de guerres et de conflits armés.

Les événements à l’origine de troubles post-traumatiques peuvent être aussi des évènements de vie difficiles, qui n’ont pas été identifiés à l’époque comme potentiellement traumatiques car ils semblent avoir été surmontés, mais qui laissent des blessures émotionnelles pouvant être à l’origine de perturbations psychologiques ou de comportements inadaptés ou excessifs dans la vie quotidienne. Cela peut concerner des difficultés familiales vécues dans l’enfance, des ruptures, des difficultés conjugales, des maladies et opérations, des interruptions de grossesse, des difficultés professionnelles, etc…

Aujourd’hui, le champs d’application de la stimulation oculaire bilatérale s’est étendu au traitement des dépendances, des acouphènes, à l’accompagnement des personnes handicapées, au deuil et aussi au développement ou à la récupération de capacités mentales ou émotives dans tous les domaines de la vie.

Cette technique ne sera pas utilisée chez les personnes ayant des troubles psychotiques, épileptiques, des pensées suicidaires, des problèmes cardiaques récents ainsi que pendant la grossesse.